6 livres de développement personnel inspirants à s'offrir

6 livres de développement personnel inspirants à s’offrir

6 livres de développement personnel inspirants à s'offrir

Les livres de développement personnel nous guident, nous accompagnent, nous conseillent et nous font réfléchir sur nous-mêmes et le monde qui nous entoure, dans lequel on évolue chaque jour. Je vous propose de découvrir 6 ouvrages pour vous aider à vous connaitre et travailler sur soi.

Ils nous amènent à nous poser des questions pour faire le point sur notre vie et peut-être même parfois, considérer les choses sous des angles inédits.

“Se poser les bonnes questions pour avancer dans la vie.”

  • Qui suis-je ?
  • Qu’est-ce qui est le plus important pour moi ?
  • Qu’est-ce que je veux vraiment ?
  • Que dois-je changer dans ma vie ?
  • Quelles sont les valeurs importantes pour moi ?
  • Est-ce que mes actions sont en cohérence avec mes priorités et mes choix ?
  • Comment avancer dans ma vie ?
  • Comment avoir de meilleures relations avec les autres ?
  • Comment rester motiver ?
  • Comment avoir plus confiance en moi ?

Dans cet article, je vous présente une sélection (non exhaustive) d’ouvrages très intéressants pour apprendre à se connaitre et travailler sur soi.

Le pouvoir du moment présent de Eckart Tolle

Le pouvoir du moment présent de Eckart Tolle

L’auteur

Eckhart Tolle, canadien d’origine allemande, est né en 1948. Il est écrivain, conférencier mais également enseignant spirituel, très influencé par les différentes croyances du monde. Ses ouvrages se vendent à des millions d’exemplaires.

Il nous invite à profiter au maximum du moment présent en améliorant la conscience de soi, selon le principe du « carpe diem ». 

Son site internet : https://eckharttolle.com/

Résumé

“Le pouvoir du moment présent est probablement l’un des livres les plus importants de notre époque. Son enseignement simple et néanmoins profond a aidé des millions de gens à travers le monde à trouver la paix intérieure et à se sentir plus épanouis dans leur vie. Au cœur de cet enseignement se trouve la transformation de la conscience : en vivant dans l’instant présent, nous transcendons notre ego et accédons à  un état de grâce, de légèreté et de bien-être .

“Ce livre a le pouvoir de métamorphoser votre vie par une expérience unique.”ca

“Ce livre nous présente plusieurs défis : si nous réussissons à être totalement présent et à faire un pas à la fois dans le moment présent, si nous réussissons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, c’est que nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur de l’instant présent.”

Extrait

“Jusqu’à l’âge de treize ans, j’ai vécu dans un état presque continuel d’anxiété ponctué de périodes de dépression suicidaire. Aujourd’hui, j’ai l’impression de parler d’une vie passée ou de la vie de quelqu’un d’autre.

Une nuit, peu après mon vingt-neuvième anniversaire, je me réveillai aux petites heures avec une sensation de terreur absolue. Il m’était souvent arrivé de sortir du sommeil en ayant une telle sensation, mais cette fois-ci c’était plus intense que cela ne l’avait jamais été. Le silence nocturne, les contours estompés des meubles dans la pièce obscure, le bruit lointain d’un train, tout me semblait si étrange, si hostile et si totalement insignifiant que cela créa en moi un profond dégoût du monde. Mais ce qui me répugnait le plus dans tout cela, c’était ma propre existence. A quoi bon continuer à vivre avec un tel fardeau de misère ? Pourquoi poursuivre cette lutte ? En moi, je sentais qu’un profond désir d’annihilation, de ne plus exister, prenait largement le pas sur la pulsion instinctive de survivre.

« Je ne peux plus vivre avec moi-même. » Cette pensée me revenait sans cesse à l’esprit. Puis, soudain, je réalisai à quel point elle était bizarre. « Suis-je un ou deux ? Si je ne réussis pas à vivre avec moi-même, c’est qu’il doit y avoir deux moi : le “je” et le “moi” avec qui le “je” ne peut pas vivre ». « Peut-être qu’un seul des deux est réel, pensai-je. »

Cette prise de conscience étrange me frappa tellement que mon esprit cessa de fonctionner. J’étais totalement conscient, mais il n’y avait plus aucune pensée dans ma tête. Puis, je me sentis aspiré par ce qui me sembla être un vortex d’énergie. Au début, le mouvement était lent, puis il s’accéléra. Une peur intense me saisit et mon corps se mit à trembler. J’entendis les mots « ne résiste à rien », comme s’ils étaient prononcés dans ma poitrine. Je me sentis aspiré par le vide. J’avais l’impression que ce vide était en moi plutôt qu’à l’extérieur. Soudain, toute peur s’évanouit et je me laissai tomber dans ce vide. Je n’ai aucun souvenir de ce qui se passa par la suite.

Puis les pépiements d’un oiseau devant la fenêtre me réveillèrent. Je n’avais jamais entendu un tel son auparavant. Derrière mes paupières encore closes, ce son prit la forme d’un précieux diamant. Oui, si un diamant pouvait émettre un son, c’est ce à quoi il ressemblerait. J’ouvris les yeux. Les premières lueurs de l’aube fusaient à travers les rideaux. Sans l’intermédiaire d’aucune pensée, je sentis, je sus, que la lumière est infiniment plus que ce que nous réalisons. Cette douce luminosité filtrée par les rideaux était l’amour lui-même. Les larmes me montèrent aux yeux. Je me levai et me mis à marcher dans la pièce. Je la reconnus et, pourtant, je sus que je ne l’avais jamais vraiment vue auparavant. Tout était frais et comme neuf, un peu comme si tout venait d’être mis au monde. Je ramassai quelques objets, un crayon, une bouteille vide, et m’émerveillai devant la beauté et la vitalité de tout ce qui se trouvait autour de moi. Ce jour-là, je déambulai dans la ville, totalement fasciné par le miracle de la vie sur terre, comme si je venais de venir au monde.”

Mon avis

La lecture de ce livre de Eckhart Tolle peut se révéler parfois déstabilisante. Atteindre la libération intérieure est un démarche complexe. De plus, la quête de l’éveil “spirituel” n’est pas une science exacte. Chacun puisera donc dans ce guide, au gré de sa/ses lectures, les clés pour nourrir sa réfléxion personnelle qui l’accompagneront dans son cheminement vers une lbération émotionelle.

L’auteur

Dale Carnegie est né en 1888 au Missouri, aux Etats Unis. Il a fait ses études au
Warrensburg State Teachers College. En tant que représentant de commerce et
aspirant acteur, il s’est installé à New-York, où il a commencé à donner des cours
de communication aux adultes, au YMCA. En 1912, le célèbre cours Dale Carnegie®
est né.
Il est l’auteur de plusieurs best-sellers. Ses livres sont imprimés à plus de
50 millions d’exemplaires et publiés en 38 langues.
Ce fut l’un des plus grands conférenciers de son époque et un conseiller
recherché par les dirigeants du monde. Il écrivait dans les journaux et avait sa
propre émission de radio.
DaleCarnegie a fondé un réseau international qui compte aujourd’hui plus de 3000
formateurs et des bureaux dans plus de 70 pays.

Résumé

“Nos relations avec les autres sont déterminantes pour notre qualitéde vie !”

“La facilité de contact est un puissant moteur de succès : être recherché pour ses qualités humaines, créer la sympathie, faire passer ses idées, savoir motiver, corriger sans gâcher une relation de travail… Cela s’apprend ! Ce livre, utile à tous les âges et dans tous les métiers, vous donnera tous les conseilspour développer des relations humaines de qualité, nécessaires à l’efficacité professionnelle et personnelle.
Dale Carnegie, leader mondial de la formation continue, est spécialisé dans les entraînements à la communication, au leadership, à la vente, au management et à la prise de parole en public. C’est la source la plus crédible dans ces domaines.”

“Être partout le bienvenu, devenir un agréable causeur, obtenir la collaboration d’autrui, critiquer (s’il le faut absolument) sans se faire détester, garder le bonheur au foyer, etc.
Pour réussir en somme dans la vie et rendre plaisants, harmonieux et profitables nos innombrables rapports – sociaux, commerciaux ou sentimentaux – avec nos semblables, il faut lire “Comment se faire des amis”, ouvrage qui, dès sa parution, a obtenu un succès retentissant et qui ne s’est jamais démenti depuis.”

Extraits

“Vous vous ferez plus d’ami en deux mois en vous intéressant sincèrement aux autres que vous ne pourriez en conquérir en deux ans en vous efforçant d’amener les autres à s’intéresser à vous.”

“Pour conquérir l’amitié des gens, ne craignons pas de nous donner de la peine, d’accomplir des choses qui exigent du temps, de la réflexion, des efforts et de l’abnégation.”

“Les talents se fanent sous la critique. Ils fleurissent et fructifient avec l’encouragement.”

“Lorsque vous rencontrez un homme trop las pour vous donner un sourire, laissez-lui le vôtre. Car nul n’a plus besoin d’un sourire que celui qui n’en a plus à offrir.”

“Quand vous voulez convaincre votre auditeur, évitez, dès le début de la conversation, de soulever les questions sur lesquelles vous et lui ne vous entendez pas. Appliquez-vous, au contraire, jusqu’à la fin, à souligner les points sur lesquels vous êtes tous les deux du même avis. Autant que possible, montrez que vous travaillez au même but, et que vous différez seulement quant aux moyens d’y parvenir. Tâchez d’amener cette personne à dire: «Oui, Oui » le plus tôt possible. Faites qu’elle n’ait pas à prononcer de « non ».”

Mon avis

Disclaimer : ne tenez pas compte du titre de ce livre, il est un peu déroutant… (est-ce dû à la traduction ?…)

L’auteur de ce best-seller nous livre les techniques fondamentales pour “influencer” les autres. Il nous explique comment gagner la sympathie de notre entourage, nous donne les clés pour rallier les autres à notre point de vue et nous aide à adopter une attitude de leader.

“La bible des relations humaines.”

Les conseils sont illustrés par de nombreux exemples, tirés de la vie de Théodore Roosevelt, de Napoléon III ou encore d’Abraham Lincoln. Certes cela date, il n’est pas toujours aisé de transposé notre époque, mais l’idée est là.

Publié pour la première fois en 1936, ce livre 250 pages présentant 30 principes est à garder préciseusmeent, à lire, à relire et à offrir !

3 kiffs par jour de Florence Servan-Schreiber

3 kiffs par jour de Florence Servan-Schreiber

L’auteure

Florence Servan-Schreiber est diplômée en psychologie transpersonnelle d’une université américaine. Elle s’est également formée à la Programmation Neuro Linguistique (PNL) à Palo Alto. Elle est l’une des premières à l’enseigner au sein de l’Institut Français de Gestion dès 1984. En  2015, elle fonde la 3kifsacademie, pour apprendre la psychologie positive, s’épanouir et kiffer en suivant des cours en ligne.

Son site internet : https://www.florenceservanschreiber.com/

Résumé

“En s’appuyant sur la psychologie positive, ou science du bonheur qui observe les facteurs internes et externes de notre épanouissement, l’auteur a développé ses propres rituels, les kifs, qu’elle entend diffuser pour permettre à ses lecteurs de repérer leurs émotions positives et de vivre mieux. C’est de sa propre expérience qu’elle nous fait part et qu’elle entend partager. Il s’agit pour tout un chacun de repérer, d’identifier ces moments, ces situations de bien-être qui peuvent devenir la base d’une vie épanouie. C’est aussi accéder à ses ressources intérieures pour se prémunir des situations défavorables.”

⇒ “3 kifs par jour”, ce sont 300 pages de découvertes, de témoignages, d’exercices et de questions pour :

  • Apprendre à voir les choses autrement
  • Développer un optimisme réaliste
  • Poursuivre un objectif qui amplifie le bonheur
  • Développer ses capacités plutôt que corriger ses défauts
  • Apprendre à se connaître pour utiliser ses compétences
  • Trouver sa vocation
  • Etre imparfait
  • Aimer son maintenant
  • Exprimer sa gratitude
  • Et surtout, de savourer sa vie

Extrait

“Exprimer sa gratitude, c’est beaucoup plus que dire merci. Les recherches faites sur cette pratique révèlent que les personnes reconnaissantes sont, dans l’ensemble, plus heureuses que les autres. Elles ont plus d’énergie, sont plus confiantes et ressentent plus d’émotions positives. Elles savent surtout toutes les capter. Elles sont aussi plus enclines à aider les autres, à faire preuve d’empathie et à pardonner. Elles sont plus spirituelles et moins matérialistes. Elles résistent mieux à la dépression, à l’anxiété, à la solitude, à la jalousie et aux névroses. Rien que ça!”

Mon avis

C’est partie pour une visite guidée de la psychologie positive !

“Un livre bienveillant qui nous invite tout simplement, à aimer le présent.”

Ce guide de développement personnel, s’appuyant notamment sur la pleine conscience, propose de nous aider à cultiver l’optimisme. L’auteure partage des petites astuces pratiques pour mettre plus de bonheur chaque jour dans nos vies. Avec des exemples concrets à mettre en application, on ressort de cette lecture avec des clés pour aller mieux au quotidien.

L’art de la simplicité de Dominique Loreau

L’art de la simplicité de Dominique Loreau

L’auteure

Dominique Loreau est une essayiste française. Elle vit au Japon depuis la fin des années 1970. Insipirée par l’art de vivre du pays, elle y mène une existence qui repose aussi bien sur la simplicité matérielle que spirituelle. Elle est auteure de nombreux ouvrages de développement personnel.

Résumé

“Simplifier sa vie, c’est l’enrichir.”
“Découvrez un mode de vie zen, directement issu de l’art de vivre japonais, reposant sur le principe du ” moins pour plus “, appliqué à tous les domaines, du matériel au spirituel.
Essayez : épurez votre intérieur, videz vos armoires, abandonnez vos achats compulsifs, apprenez à manger plus frugal, prenez soin de votre corps et donc de votre esprit…
L’élégance, le bien-être et le mieux-vivre à l’usage des femmes occidentales, telles sont les promesses de cet ouvrage inspiré des philosophies orientales.
L’Art de la simplicité appréhende toutes les approches pour se sentir en harmonie avec soi-même et, par conséquent, avec les autres : vivre zen, voici la clé de l’équilibre et du bonheur.
Apprenez à manger plus frugal, prenez soin de votre corps et donc de votre esprit…L’élégance, le bien-être et le mieux-vivre à l’usage des femmes occidentales, telles sont les promesses de cet ouvrage inspiré des philosophies orientales. L’art de la simplicité appréhende toutes les approches pour se sentir en harmonie avec soi-même et, par conséquent, avec les autres : vivre zen, voici la clé de l’équilibre et du bonheur.”

Extraits

“Bien des gens finissent leur vie entourés de tonnes d’objets auquels ils ne tiennent pas et qui ne leur sont pas utiles.Ils restent attachés au passé,aux ancêtres,aux souvenirs,mais oublient le présent et n’envisagent pas l’avenir.”

“Il faut se concentrer sur tout ce que l’on fait. Quand on vit dans le moment présent, on ne ressent pas de fatigue: la plupart du temps, les gens sont plus accablés par l’idée de ce qu’ils ont à faire que par ce qu’ils font en réalité.”

“Accepter de bien vouloir changer, prouve que l’on ne s’est pas raidi et que l’on est encore jeune. Quand nous cessons de changer, nous mourons.”

“Je n’aime pas les compétitions ; la seule personne contre laquelle je veux me mesurer, c’est moi. Il n’y a pas de vainqueurs, il n’y a que des différences.”

“Ce n’est pas nous qui possédons les choses. Ce sont elles qui nous possèdent.”

“Ce n’est pas le futur qu’il faut redouter, mais l’instant qu’on laisse fuir dans le présent.”

Mon avis

Ce livre, inspiré des philosophies orientales pour les femmes occidentales, est dédié à ceux qui souhaitent vivre plus simplement.

L’auteure nous prodigue des conseils qu’elle a elle-même mis en pratique et approuvés. 

Le livre est séparé en 3 parties. La première partie met en parallèle les excès du matérialisme et les avantages du minimalisme. Dans la seconde partie, les soins du corps sont à l’honneur avec des recommandations sur le bien-être et l’alimentation. Enfin, la dernière partie est consacrée au mental, à l’écologie intérieure et à notre relation aux autres.

L’auteure aborde les obstacles et les difficultés que l’on peut rencontrer face au processus de changement. Elle nous donne les clés pour nous aider à les surmonter.
Elle aborde donc des sujets tels que la nécessité de différencier nos désirs de nos besoins et l’importance de prendre soin de soi.

Dans cette optique, elle propose de travailler sur la visualisation et l’affirmation de soi, pour se libérer de son mental et “reprogrammer” son subconscient.
Elle met à disposition une liste suggestive d’affirmations qui abordent différents sujets de la vie quotidienne et nous invite à prendre soin de nous-mêmes en insistant sur l’importance de savourer l’instant présent et se reconnecter à soi-même pour vivre pleinement.

“Nous avons tous les capacités de rendre notre vie meilleure. Et ces ressources se trouvent en nous.”

C’est un bon livre initiatique pour les personnes qui veulent appréhender le concept du minimalisme, trouver des conseils pour se simplifier la vie et se recentrer sur l’essentiel.

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Les quatre accords toltèques de Don Miguel RuizL’auteur

Miguel Ángel Ruiz (ou Don Miguel Ruiz) né en 1952. Fils de guérisseuse du Mexique et petit-fils de natural (chaman), c’est un auteur mexicain, chamane et enseignant. 

Il fait des études de médecine pour devenir chirurgien. Sa vie bascule lors d’une expérience de mort imminente qui l’aurait inspiré à chercher des réponses aux questions de l’existence dans la tradition toltèque.

Depuis, il se consacre à la maîtrise de la sagesse ancestrale des toltèques. Son enseignement rencontre un immense succès aux États-Unis et atteint maintenant l’Europe.

Son site internet : https://www.miguelruiz.com/

Résumé

“Castaneda a fait découvrir au grand public les enseignements des chamans mexicains qui ont pour origine la tradition toltèque, gardienne des connaissances de Quetzacoatl, le serpent à plumes. Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limi-tatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles.

Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le rêve de la planète, basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques.

Les quatre accords proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour. Le monde fascinant de la Connaissance véritable et incarnée est enfin à la portée de chacun.”

Les quatres accords Toltèques

  • Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité. Ne dites que ce vous pensez. Évitez d’utiliser des mots à l’encontre de vous-même ou de commérer sur les autres. Utilisez le pouvoir de vos mots avec vérité et amour.

  • Ne réagissez à rien de façon personnelle

Vous n’êtes pas responsable des actions d’autrui. Ce que les autres disent et font est une projection de leur propre réalité, leur propre rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre les opinions et les actions des autres, vous n’êtes pas victime de souffrance inutile.

  • Ne faites aucune supposition

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer ce que vous voulez vraiment. Communiquez avec les autres aussi clairement que vous le pouvez afin d’éviter les malentendus et les drames. Avec ce seul Accord, vous pouvez complètement transformer votre vie.

  • Faites toujours de votre mieux

Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux et vous éviterez la culpabilité, la frustration et les regrets. Votre mieux peut changer d’instant en instant, il sera différent selon si vous êtes en bonne santé ou malade.

Extraits

“C’est pour cela que les humains résistent à la vie. Etre vivant est leur plus grande peur. Ce n’est pas la mort, mais le risque d’être vivant et d’exprimer qui l’on est vraiment qui suscite la peur la plus importante. Etre simplement soi-même, voilà ce que l’on redoute le plus. Nous avons appris à vivre en nous efforçant de satisfaire les besoins d’autrui, à vivre en fonction du point de vue des autres, de peur de ne pas être accepté et de ne pas être assez bien à leurs yeux.
(…) on élabore une image de ce qu’est la perfection afin d’essayer d’être toujours comme il faut. On crée une image de ce que l’on devrait être pour être accepté par tout le monde. En particulier, nous nous efforçons de plaire à ceux qui nous aiment (…). En essayant d’être comme il faut à leurs yeux, on construit cette image de perfection à laquelle il est impossible de se conformer. Nous avons créé cette image, mais elle n’est pas réelle. Nous ne serons donc jamais parfaits (…)
N’étant pas parfait, nous nous rejetons. (…) Nous sommes incapables de nous pardonner de ne pas être tels que nous le souhaitons, ou plutôt tels que nous croyons devoir être. Nous ne nous pardonnons pas de n’être pas parfaits.”

“Être dans l’action, c’est vivre pleinement. L’inaction est notre manière de nier la vie. L’inaction, c’est rester assis devant la télévision chaque jour pendant des années, parce que vous avez peur d’être vivant et de prendre le risque d’exprimer qui vous êtes. C’est passer à l’action que d’exprimer qui vous êtes. Vous pouvez avoir beaucoup de grandes idées dans votre tête, mais ce qui fait la différence c’est le passage à l’acte. Si vous ne passez pas à l’action pour concrétiser vos idées, il n’y aura aucune manifestation, aucun résultat, et aucune récompense.”

Mon avis

En une centaine de pages, l’auteur nous fait prendre conscience de nos croyances limitantes, des médisances et autres jugement qui rendent la vie et nos relations, à soi-même et à autrui, compliquées.

Pas mal de répétitions, toutefois dans ce petit livre. D’aucuns peuvent être gênés par le coté spiritualité et “mystique” du contenu.

Les accords toltèques sont plein de bons sens, même si il n’est pas toujours évident de les mettre en application dans notre société.

Un livre de chevet à lire et relire, que l’on soit en quête spirituelle ou simplement curieux de son développement personnel.

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise Bourbeau

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise BourbeauL’auteur

Lise BOURBEAU, auteur de nombreux best-sellers traduits dans le monde entier, est la fondatrice des éditions E.T.C. – Écoute Ton Corps –

Auteure de 25 best-sellersLise Bourbeau compte parmi les auteurs les plus lus dans tous les pays francophones. Elle a maintenant vendu plus de 5.5 millions de livres.

Elle s’applique à dépasser chaque jour davantage ses propres limites en continuant de partager ses expériences de vie et ses connaissances avec ceux qui désirent entamer une démarche intérieure ou ceux qui veulent l’approfondir.

C’est pourquoi Lise Bourbeau met à profit ses grands talents de communicatrice et de formatrice hors-pair et forme de plus en plus de personnes qui ont le même désir qu’elle, soit d’enseigner cette méthode remplie d’amour. Elle-même ainsi que son équipe hautement qualifiée dispensent des ateliers et des conférences dans plus de 28 pays.

Son site internet : https://www.lisebourbeau.com/fr/

Résumé

“Le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice : cinq blessures fondamentales à l’origine de nos maux, qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux.
Lise Bourbeau, grâce à une description très détaillée de ces blessures, nous mène vers la voie de la guérison. Car de la compréhension de ces mécanismes dépend le véritable épanouissement, celui qui nous conduit à être enfin nous-même.”

“Un guide simple et pratique pour transformer tous nos petits problèmes quotidiens en tremplin pour grandir.”

Extraits

“Nous avons tous la même mission en venant sur cette planète : celle de vivre des expériences jusqu’à ce que nous arrivions à les accepter et à nous aimer à travers elles.
Tant qu’une expérience est vécue dans la non acceptation, c’est à dire dans le jugement, dans la culpabilité, la peur, le rejet ou tout autre forme de non acceptation, l’humain s’attire les circonstances et les personnes qui lui font revivre cette expérience.”

“Nous reprochons aux autres tout ce que nous faisons nous-même et ne voulons pas voir.”

“Accepte-toi sans te juger ni te critiquer.
L’acceptation est donc l’élément déclencheur pour mettre en marche la guérison. En effet, tu découvriras, à ta grande surprise, que plus tu te donnes le droit de trahir, de rejeter, d’abandonner, d’humilier, d’être injuste, moins tu le feras! Surprenant, n’est-ce pas? Si tu suis mes enseignements depuis un certain temps, tu n’en es pas étonné. Sinon, je ne te demande pas de me croire ou de comprendre, car cette notion ne peut pas être comprise intellectuellement. Elle a plutôt besoin d’être expérimentée.”

“Un autre merveilleux avantage à guérir nos blessures est que nous devenons autonome plutôt que dépendant affectif. L’autonomie affective est la capacité de savoir ce que nous voulons et de faire les actions nécessaires à sa réalisation ; et lorsque nous avons besoin d’aide, nous savons en demander sans attendre que ce soit une personne en particulier qui le fasse. La personne autonome ne dit pas : “Que vais-je devenir seule ?” lorsque quelqu’un disparaît de sa vie. Elle a de la peine mais elle sait au plus profond qu’elle peut survivre seule.”

Les cins blessures fondamentales

  • le rejet
  • l’abandon
  • l’humiliation
  • la trahison
  • l’injustice

Voici les 5 blessures avec leur masque et leurs caractéristiques (N’oubliez jamais que vous avez plusieurs masques mais sûrement voire deux très proéminents:

LA BLESSURE DE REJET

Éveil de la blessure : de la conception à un an. Ne pas sentir le droit d’exister. Avec le parent du même sexe.
Masque : Fuyant
Corps : Contracté, étroit, mince ou fragmenté.
Yeux : Petits, avec de la peur ou impression de masque autour des yeux.
Caractère : Détaché du matériel. Perfectionniste. Intellectuel. Passe par des phases de grand amour à des phases de haine profonde. Ne croit pas à son droit d’exister. Difficultés sexuelles. Se croit nul, sans valeur. Recherche la solitude. Capacité de se rendre invisible. Trouve tous les moyens pour fuir. Part en astral facilement. Se croit incompris. Difficulté à laisser vivre son enfant intérieur.
Plus grande peur : la panique.
Alimentation : appétit coupé par les émotions ou la peur, Petites portions. Pour fuir : sucre, alcool ou drogue. Prédisposition à l’anorexie.
Maladies possibles : peau / diarrhée / arythmie / cancer / problèmes respiratoires allergies / vomissement / évanouissement / coma / hypoglycémie / diabète /dépression / suicidaire / psychose.

LA BLESSURE D’ABANDON

Éveil de la blessure : Entre un et trois ans avec le parent du sexe opposé. Manque de nourriture affective ou du genre de nourriture désiré.
Masque : Dépendant
Corps : Long, mince, manque de tonus, affaissement, jambes faibles, dos courbé, bras semblent trop longs et pendent le long du corps, parties du corps tombantes ou flasques.
Yeux : Grands, tristes. Regard qui tire.
Vocabulaire : “absent”, ” seul”, ” je ne supporte pas”, ” je me fais bouffer”, ” on ne me lâche pas “.
Caractère : Victime. Fusionnel Besoin de présence, attention, support et surtout de soutien. Difficulté à faire ou à décider quelque chose seul. Demande conseils et ne les suit pas nécessairement. Voix d’enfant. Difficulté à se faire dire non (à accepter un refus). Tristesse. Pleure facilement. Attire la pitié. Un jour joyeux, un jour triste. S’accroche physiquement aux autres. Psychique. Vedette. Recherche l’indépendance. Aime le sexe.
Plus grande peur : la solitude.
Alimentation : Bon appétit. Boulimique. Aime aliments mous. Mange lentement.
Maladies possibles : Dos, asthme, bronchites, migraines, hypoglycémie, agoraphobie, diabète, glandes surrénales, myopie, hystérie, dépression, maladies rares qui attirent davantage l’attention, maladies incurables

LA BLESSURE D’HUMILIATION

Éveil de la blessure : Entre un et trois ans avec le parent qui s’est occupé de son développement physique. C’est en général la mère. Manque de liberté. Se sentir humilié par le contrôle de ce parent.
Masque : Masochiste
Corps : gros, rondelet, taille courte, cou gros et bombé, tensions au cou, à la gorge, aux mâchoires et au pelvis. Visage rond, ouvert.
Yeux : Grands, ronds, ouverts et innocents d’un enfant.
Vocabulaire : ” être digne”,” être indigne”,” petit”,” gros “.
Caractère : Fréquemment honte de lui-même et des autres ou peur de faire honte. N’aime pas aller vite. Connaît ses besoins mais ne les écoute pas. En prend beaucoup sur son dos. Contrôlant pour éviter la honte. Se croit malpropre, sans coeur, cochon ou moindre que les autres. Fusionnel. S’arrange pour ne pas être libre car ” être libre ” signifie ” illimité “. S’il est sans limites, il a peur de déborder. Joue à la mère. Hypersensible. Se punit en croyant punir l’autre. Veut être digne. Vit du dégoût. Honte au niveau sexuel mais sensuel et n’écoute pas ses besoins sexuels. Compense et se récompense par la nourriture.
Plus grande peur : la liberté.
Alimentation : aime aliments riches en gras, chocolat. Boulimique ou plusieurs petites portions. Honte de s’acheter ou manger des ” gâteries “.
Maladies possibles : Dos, épaules, gorge, angines, laryngite, problèmes respiratoires, jambes, pieds, varices, entorses, fractures, foie, glande thyroïde, démangeaisons de la peau, hypoglycémie, diabète, coeur

LA BLESSURE DE TRAHISON

Éveil de la blessure : Entre deux et quatre ans avec le parent du sexe opposé. Bris de confiance ou attentes non répondues dans la connexion amour/sexuel. Manipulation.
Masque : Contrôlant
Corps : Exhibe force et pouvoir. Chez l’homme, épaules plus larges que les hanches. Chez la femme, les hanches plus larges et fortes que les épaules. Poitrine bombée. Ventre bombé.
Yeux : Regard intense et séducteur. Yeux qui voient tout rapidement.
Vocabulaire : ” dissocié”, ” as-tu compris ?”, ” Je suis capable”, ” laisse-moi faire seul”, ” Je le savais”, ” Fais-moi confiance”, ” Je ne lui fais pas confiance”.
Caractère : Se croit très responsable et fort. Cherche à être spécial et important. Ne tient pas ses engagements et ses promesses ou se force pour les tenir. Ment facilement. Manipulateur. Séducteur. A beaucoup d’attentes. D’humeur inégale. Convaincu d’avoir raison et essaie de convaincre l’autre. Impatient. Intolérant. Comprend et agit rapidement. Performant pour être remarqué. Comédien. Se confie difficilement. Ne montre pas sa vulnérabilité. Sceptique. Peur du désengagement.
Plus grande peur : la dissociation ; la séparation ; le reniement.
Alimentation : Bon appétit. Mange rapidement. Ajoute sel et épices. Peut se contrôler lorsqu’il est occupé mais perd le contrôle par la suite.
Maladies possibles : Maladies de contrôle et de perte de contrôle, agoraphobie, spasmophilie, système digestif, maladies finissant en ” ite “, herpès buccal.

LA BLESSURE D’INJUSTICE

Éveil de la blessure : Entre quatre et six ans avec le parent du même sexe. Devoir performer et être parfait. Blocage de l’individualité.
Masque : Rigide
Corps : Droit, rigide et le plus parfait possible. Bien proportionné. Fesses rondes. Petite taille serrée par vêtement ou ceinture. Mouvements rigides. Peau claire. Mâchoire serrée. Cou raide. Droit de fierté.
Yeux : Regard brillant et vivant. Yeux clairs.
Vocabulaire : “pas de problème”, “toujours/jamais”, “très bon/très bien”, ” très spécial”, “justement”, “exactement”, “sûrement”, “d’accord ?”.
Caractère : Perfectionniste. Envieux. Se coupe de son senti. Se croise souvent les bras. Performant pour être parfait. Trop optimiste. Vivant, dynamique. Se justifie beaucoup. Difficulté à demander de l’aide. Peut rire pour rien pour cacher sa sensibilité. Ton de la voix sec et raide. N’admet pas qu’il vit des problèmes. Doute de ses choix. Se compare à mieux et à pire. Difficulté à recevoir en général. Trouve injuste d’en recevoir moins et encore plus injuste d’en recevoir plus que les autres. Difficulté à se faire plaisir sans se sentir coupable. Ne respecte pas ses limites, s’en demande beaucoup. Se contrôle. Aime l’ordre. Rarement malade, dur pour son corps. Colérique. Froid et difficulté à montrer son affection. Aime avoir une apparence sexy.
Plus grande peur : la froideur.
Alimentation : Préfère aliments salés aux sucrés. Aime tout ce qui est croustillant. Se contrôle pour ne pas grossir. Se justifie et a honte lorsqu’il perd le contrôle.
Maladies possibles : Bum-out (épuisement professionnel), anorgasme (femme), éjaculation précoce ou impuissance (homme). Maladies finissant par” ite”telles que tendinite, bursite, arthrite, etc. Torticolis, constipation, hémorroïdes, crampes, circulation du sang, foie, varices, problèmes de peau, nervosité, insomnie, mauvaise vision.

Mon avis

La lecture du livre de Lise Bourbeau nous aide à mieux comprendre certains de nos fonctionnements. 

Elle nous explique que ce n’est pas la réalité des faits qui définit la blessure ressentie, mais plus notre construction mentale. Pour éviter de souffrir, nous nous créons des masques (un pour chacune des blessures) que nous portons plus ou moins souvent, en fonction de la gravité de nos blessures et qui affectent nos comportements au quotidien et donc nos relations.

  • le fuyant
  • le dépendant
  • le masochiste
  • le contrôlant
  • le rigide

“Comprendre quelles sont nos blessures et pardonner à ceux qui nous ont blessés.”

Note : Avoir cherché à reconnaître ses blessures et son type de “masque” et de corps, on ne ressort pas de cette lecture avec une solution toute faite. Il s’agit d’une aide pour nous accompagner dans notre cheminement personnel.

***************************************

6 livres de développement personnel inspirants à s'offrir

Vous pouvez télécharger gratuitement cette liste en cliquant sur le lien ci-dessous :

⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ 

6 livres de développement personnel inspirants à s’offrir

******************************************************

Est-ce que vous connaissiez ces livres ?

En avez-lus certains ?

Qu’en pensez-vous ?

En connaissez-vous d’autres ?

⇒ N’hésitez pas à partager vos retours, conseils et avis en commentaires, pour inspirer chacun d’entre nous 🙂

Rédigé par

Émilie

Je vous accompagne dans votre démarche personnelle vers un rééquilibrage alimentaire avec des conseils nutrition et des recettes saines et gourmandes.